Orientation stratégique sur une initiative entrepreneuriale

By Portfolio

Catégorie: Stratégie de projet

Type: Conseil sur une offre d’enseignement en ligne

Titre: Orientation stratégique sur une initiative entrepreneuriale

Introduction:

L’identification du besoin, était d’avoir une plateforme d’offre de formation en ligne sous forme de site Internet pour accompagner le déploiement de ce type d’activités auprès du public de professionnels et d’entrepreneurs principalement dans la région de Montréal. Les matières enseignées sont maîtrisées mais aurais des difficultés à gérer, seule, l’administration d’une telle plateforme de type Learning Management System (LMS). Aussi la cliente ne souhaite pas s’associer à un tiers pour développer son projet d’affaires, du moins dans sa phase initiale d’amorce. Elle souhaite réaliser ce projet au plus tôt car, selon elle, c’est une idée qui peine à se concrétiser et pour laquelle elle a de la frustration à ne pas la faire aboutir compte tenu de l’émulation avec d’autres travailleurs autonomes. Nous avons proposé tout d’abord ici une analyse et un modèle pour réaliser son projet ainsi que, par la suite, accompagnement de conseil et de coaching pour le réaliser.

Contenu:

L’analyse

Le marché de la formation à destination des professionnels et des entrepreneurs est très développé dans les grandes villes, ayant un cœur dédié au secteur des services (aux entreprises), comme Montréal. Il est souvent tenu et entretenu par des consultant indépendants ou non qui partage leur expertise ou vendent celle d’organismes dont ils ont obtenu l’agrément pour délivrer des certifications et autres validations de compétences.

Pour une professionnelle qui veut mettre à profit son parcours pour encadrer des pairs au titre d’un travail indépendant, il convient tout d’abord de s’assurer que l’on dispose, tout d’abord, d’une offre de qualité et surtout qualifiant pour être vendu à son public cible. Puis, vient la nécessité de trouver les bons canaux de commercialisation pour diffuser cette offre de service. C’est le principe de l’adéquation du contenu et du contenant au marché soit les ressources internes immanentes et les ressources facilitantes transcendante. Je prends pour acquis que la qualité des ressources internes n’est pas remise en question et que seuls demeurent les défis de leurs ventes et de leur diffusion.

La difficulté exprimée est celle de la gestion d’un LMS par soi-même pour la diffusion de son offre de cours en ligne en marge d’activités d’ateliers réservés au public.

À cela, je te réponds en proposant, non pas d’avoir la propriété d’une plateforme personnelle mais de vendre lesdites formations à des sites auxquels on contribue et participe en tant qu’expert. Il est de la discrétion du consultant ou travailleur autonome de disposer d’un site (ou landing page) personnel pour présenter son profil et son offre et surtout de rediriger les usagers vers les plateformes où elle est disponible à l’achat. C’est un mix de présentation de projet/profil et d’agrégation de catalogue qui permet de concilier le caractère statique de l’information personnelle et celui dynamique de l’offre vendue qui peut être mise à jour à tout moment. Il est bon de mettre en place des mots clés (comme son nom ou sa marque) permettant d’isoler l’offre dans le ou les marchés ou on décide de vendre.

Concrètement, la solution proposée est de bâtir un site portail de son profil de travailleur autonome et de construire puis vendre son offre de cours sur divers sites où vont les usagers en désireux d’apprendre. Certains cours devront sans doute être mis gratuits pour servir d’échantillon de qualification et de sélection. Autre bémol, en passant par ce type d’intermédiaire, le revenu est plus faible car ces derniers prélèvent des frais pour l’utilisation de leur plateforme. C’est le prix à payer ou à consentir pour ne pas pouvoir soi-même gérer son LMS.

La première étape de la mise en œuvre de la solution telle qu’identifiée plus haut, est de valider la qualité du contenu. Puis de se qualifier sur des plateformes où des experts vendent leur cours. Il convient alors de faire l’inventaire de toutes les plateformes possibles et de s’adapter aux supports requis (capsules vidéo, audio, articles).

Ainsi dans le marché des MOOC, il convient de repérer celui des MOOC payant permettant à des experts de contribuer avec leur contenu contre rémunération. Une fois la liste établie, il convient de négocier avec chacun avant de faire concevoir les supports de cours. Sur le site ou page personnelles, il sera alors possible de rediriger les usagers vers les bonnes plateformes via le menu du site ou tout autre lien. Quoi qu’il en soit ici, la difficulté est d’attirer suffisamment d’usagers dans une offre conjointe et concurrentielle avant de pouvoir en tirer un revenu substantiel. L’avenir est sans doute dans des plateformes hébergées et à destination des communautés ethniques (d’Afrique et d’ailleurs) au lieu de vouloir forcément avoir pignon sur rue dans des plateformes majeures (comme Lynda ou Coursera) des pays industrialisés (Monde occidental).

Copyright © The Wisemen Council 2018, Tous droits réservés