Coopérative de vente d’objets d’art africains

By Portfolio

Catégorie: Para-Entrepreneuriat

Type: Accompagnement pour un plan d’Affaires

Titre: Coopérative de vente d’objets d’art africains

Introduction:

Réseau de correspondance et de vente de masques africains. Valeurs promues : Authenticité, Diversité, Prix juste, Équité commerciale, Livraison simple.

Contenu:

I. Sommaire exécutif

La coopérative de vente d’objet d’art africain est une activité dont la vitrine sera un site en ligne. L’idée de mettre en place ce commerce est venue à BLUES lors d’un voyage au Mali. Consulté par ce dernier sur la viabilité de l’idée, Kouassivi Délali Arnaud, agissant en tant qu’ami et au nom de THE WISEMEN COUNCIL son entreprise de service conseil, a réfléchi au modèle de structure pouvant être mis en place. Le présent plan d’affaire en regroupe les principales idées.

Ce projet présente deux défis principaux : Créer un site Internet attractif et pratique ; Mettre en place un réseau d’acquisition et de distribution des objets d’art géré par des associés compétents, intéressés et motivés.

Le site Internet pourra être à la fois un site catalogue mais aussi un site informatif sur les masques, batiks, statues et autres objets d’art permettant aux clients de s’instruire sur la culture africaine et de mieux identifier leur besoin en matière d’artisanat africain. La technologie actuelle permet de rencontrer ces attentes. L’importance de la qualité de la vitrine de la coopérative demande de prendre soin de cet outil clé de la vente et de ne pas hésiter à investir pour obtenir un produit de qualité.

Le réseau d’acquisition et de distribution est à la charge des associés qui doivent être sélectionné avec grand soin pour leur engagement et leur connaissance de l’art africain et des prix du marché. Bien qu’un montant d’adhésion puisse être requis pour bénéficier du réseau, la répartition des bénéfices devra permettre à chacun de tirer un avantage de son activité dans le réseau coopératif. Les moyens matériels relèvent surtout des outils de conditionnement et de distribution des objets. Le partenariat avec des sociétés spécialisées dans l’acheminement de colis permet au réseau de se concentrer sur son métier de vente conseil de l’artisanat africain. Il est également important que les associés puissent prendre en photos les objets à vendre afin de permettre au site d’avoir l’image exacte des produits en vente quel que soit leur lieu de stockage.

II. Description de l’entreprise

2.1 Historique

A l’issu d’un séjour au Mali pendant l’été 2009, BLUES a l’idée de mettre en place un réseau de distribution de masques africains à travers le monde afin de promouvoir les artisans et la culture de ce continent. Il a confié l’étude du projet à THE WISEMEN COUNCIL sur la base de sa vision de ce recèle une telle idée commerciale. THE WISEMEN COUNCIL, lui propose de créer une Coopérative de vente et de distribution de masques et objets d’arts africains reposant sur un réseau de correspondants locaux impliqués pour le choix, le conditionnement et l’acheminement des objets d’art de leurs régions. Le tout coordonné par son équipe basée à Houston, TX.

2.2 Structure d’actionnariat

La structure retenue est celle d’une société en nom collectif servant de holding à toutes les entreprises individuelles représentant les correspondants (commerçants) du réseau et leur permettant de satisfaire aux exigences légales, de protection sociale et d’engagement de clauses assurances adéquates pour un commerce équitable. BLUES au titre de gérant, reste majoritaire dans la structure et défini les conditions à l’entrée de son réseau afin de lui permettre de rester en charge de la stratégie du regroupement coopératif.

III. Gestion des ressources humaines

3.1 Gestion des ressources humaines et des partenariats

Les associés du réseau coopératif sont des commerçants aux gens d’affaires liés solidairement et indéfiniment des dettes sociales. Le choix des correspondants est à la charge d’un comité dirigé par le gérant. L’associé par sa participation au capital et son choix de participer au réseau et solidaire des pertes au passif social de la structure. Il a cependant droit à une distribution du bénéfice conforme à l’activité générée par sa région commerciale.

Des partenariats externes peuvent être noué avec des entreprise diverse pour permettre au réseau de développer son activité : réseau de distribution, emballage, prestation juridique, opérations de douanes et bancaires, service de consultation stratégique, étude de marché…

3.2 Gérant principal

3.2.1 Motivations

En tant que gérant principal et initiateur du projet, BLUES est nourri du désir de promouvoir l’art africain mais aussi de diriger une entreprise saine aux revenus permettant un développement durable de l’activité.

3.2.2 Objectif par rapport à ce projet

Créer une activité innovante générant un fort revenu et permettant le développement de structures commerciales en Afrique et dans les pays du réseau de distribution.

3.2.3 Qualifications

BLUES est ingénieur en génie civil. Présentation tronquée

3.2.4 Activités professionnelles antérieures

Présentation tronquée

3.2.5 Autres expériences utiles

Présentation tronquée

3.2.6 Niveau d’Etudes

BLUES est ingénieur en génie civil. Présentation tronquée

3.3 Consultant principal – Cabinet conseil en gestion de projets et entreprenariat

3.2.1 Motivations

THE WISEMEN COUNCIL, représentant par son président Kouassivi Délali Arnaud SEGLA se propose d’accompagner le projet tout au long de sa phase de démarrage jusqu’à sa maturité. Arnaud SEGLA et BLUES se sont connus au Gabon, pays de leur enfance, c’est pourquoi ils souhaitent collaborer sur ce projet.

3.2.2 Objectif par rapport à ce projet

THE WISEMEN COUNCIL souhaite faire de ce projet, une référence pour démontrer son expertise dans les services de consultation et d’accompagnement à la création d’activités entrepreneuriales et à la gestion de projet.

3.2.3 Qualifications

Kouassivi Délali Arnaud SEGLA est membre du PMI et détenteur d’une certification CAPM. Outre le corps de connaissance en gestion de projet, il maitrise plusieurs domaines de la gestion d’entreprises, de l’aéronautique et des systèmes d’information.

3.2.4 Activités professionnelles antérieures

Arnaud SEGLA, a plus de 5 années d’expériences en gestion de projet dans le domaine aéronautique principalement, administration publique et dans l’automobile. Il agit à présent à titre de consultant indépendant basé au Canada.

3.2.5 Autres expériences utiles

Il a de l’expérience dans les projets de types évènementiels dans le domaine du spectacle mais qui pourrait servir en cas de foires ou autres évènements de promotion de l’entreprise ou des masques et objet d’art africains.

3.2.6 Niveau d’Etudes

Le plus haut niveau d’étude atteint par Arnaud SEGLA est celui de la Maîtrise (Maîtrise en sciences de l’administration et Maitrise en Sciences pures et appliquées)

IV. Produit/services

4.1 Description

Les objets d’art africain peuvent se présenter sous plusieurs formes. Celles retenues pour la commercialisation sont celle qui se prête le mieux au besoin de la clientèle et aux conditions d’acquisition et de distribution à travers le réseau. Les produits à commercialiser peuvent être :

  • Des masques traditionnel et masques de collection
  • Des masques d’artisanat de style contemporain
  • Des statues traditionnelles
  • Des statues d’artisanat de style contemporain
  • Des étoffes travaillées selon les savoir-faire de chaque pays producteur

Ceux-ci sont les produits de départ. La gamme de produit pourra être étendue.

Notons toutefois qu’il est retenu de ne pas commercialiser des objets dont la valeur ne permet pas de rentabiliser l’acheminement ou les frais d’acquisition.

4.2 Propriété intellectuelle – Respect du patrimoine culturel

L’idée de coopérative de vente supportée par un réseau de correspondant et disposant d’une vitrine de vente en ligne est la propriété de THE WISEMEN COUNCIL et de BLUES pour l’initiation du projet et le choix d’Internet pour la vitrine.

Les ventes d’objet d’art africains devront respecter le patrimoine culturel du continent et ne pas participer à la fuite d’objets de collection ou ayant une forte importance dans un culte ou l’histoire du pays.

Le but est de promouvoir la production d’objet neuf d’imitation ou de création nouvelle de bassin artisanal des pays africains. La vente d’anciens objets d’art est possible lorsqu’elle n’enlève rien au patrimoine du pays, exemple : Vendre un Kanaga Dogon authentique et même ancien est possible tant que le culte Kono génère toujours la production de nouveau masque de cérémonie. Ceci permet d’avoir une porte de sortie rentable pour les masques désaffectés.

4.2 Aspects juridiques

Les statuts de l’entreprise seront issus du droit des affaires américains. Le modèle de société en nom collectif est issu d’un modèle d’entreprise français. L’équivalent américain est à définir. Voici les principales caractéristique à retenir pour la structure à mettre en place :

  • Nombre d’associés minimum : 2
  • Pas de capital minimum
  • Le (ou les) gérant(s) ont un rôle de gestion net de représentation
  • Les associés sont commerçants et tenus solidairement et indéfiniment des dettes sociales
  • S’il y a distribution de bénéfices, elle est fixée par l’assemblée annuelle. Une quote-part de l’actif à la dissolution
  • L’unanimité est recommandée pour la prise de décision et un acte écrit nécessaire.
  • Si la société est en état de cessation de paiement, une procédure de redressement et liquidation judiciaire est ouverte contre les associés.
  • En principe, tous les associés sont gérants mais en pratique un ou plusieurs gérants sont désignés parmi eux. Le gérant (personne physique ou morale) peut être frappé de déchéance.
  • La fonction de gérant présente des tâches de gestion et de représentation
  • Le contrôle est assuré par les associés ou par un commissaire aux comptes
  • La fiscalité dépendra du droit des affaires américain et international pour les commerçants africains. En principe les associés sont imposés à l’impôt sur le revenu à raison de leur quote-part de bénéfice.
  • En cas d’arrêt de l’activité d’un associé, la continuation de la société peut être prévue par les statuts ou décidée à l’unanimité des associés

4.3 Structure

La structure comprend des associés répartis principalement en Afrique agissant à titre de commerçants ou de gens d’affaires. Ils constituent le réseau de correspondants permettant l’acquisition la commercialisation et la distribution des objets d’art africain.

Une équipe de gestion basée en Amérique du Nord et en Europe permet d’administrer les ventes et coordonner le réseau de distribution

Le capital de départ est fourni par les associés de l’équipe de gestion.

4.4 Partenaires

Les partenaires externes de l’entreprise sont ceux suscité à savoir :

Réseau de distribution, emballage, prestation juridique, opérations de douanes et bancaires, service de consultation stratégique, étude de marché…

 

4.5 Début d’activité

Le début d’activité est prévu pour l’été 2010.

4.6 Date de clôture des comptes

La date de clôture des comptes sera celle du début de l’activité soit au début de chaque été (au plus tard le 1er juin).

4.7 Avantages comparatives

L’avantage de la vente sous forme de coopérative permet à chaque artisan et chaque commerçant de rester indépendant dans son activité et de ne consacré qu’un temps réduit à l’entité commerciale créée, selon le besoin de la clientèle ou le catalogue de produit mis en place pour l’année par l’équipe de gestion et d’après les recommandations des vendeurs.

4.8 Embauches et qualifications

Il n’y a pas de niveau de qualification minimal pour les associés correspondants. La force de notre réseau est qu’il se nourrit de la vigueur du commerce informel africain auquel tout le monde a droit.

Les tâches administratives et de gestion requiert quant à elles des compétences dans des domaines techniques et commerciaux.

4.9 Moyens matériels et fonds de commerce

Les moyens matériels pour mettre en place la structure sont simples à se procurer :

Pour les correspondants : un capital minimum pour les achats du début d’activité, un espace de stockage, des produits d’emballages fiables, l’accès à un appareil photo, la possibilité de gérer des transferts d’argent (Western Union, Money gram, PayPal, Banques locales…)

4.10 Sous-traitance

Elle est envisagée avec des partenaires externes à l’entreprise tel que mentionné plus haut

V. Marché et concurrence

5.1 Secteur

Le secteur de la vente d’objet d’art africain en ligne n’est pas très répandu contrairement au magasin de vente directe notamment dans le cadre du commerce équitable. Ceci peut être dû au nombre d’œuvre disponibles, au droit sur les œuvres du patrimoine d’un pays ou à la maitrise du réseau de distribution et d’acquisition. Plusieurs sites Internet propose des catalogues d’objets (le plus souvent des masques) que la clientèle peut commander facilement. Les sites de vente aux enchères en ligne sont également des acteurs non négligeables du secteur. Ils permettent à des particuliers voire à des magasins de commercialiser des objets d’art en ligne avec l’avantage de bénéficier des modes de paiement offert par le site (exemple PayPal sur eBay). Avoir un site et un réseau indépendant permet de contrôler le type de produit vendu et la qualité du service.

5.2 Analyse et segmentation du marché

Le marché se segmente principalement en sous-groupes :

  • Les sites Internet dédiés de vente en lignes
  • Les sites Internet de magasin de vente directe
  • Les sites Internet de ventes aux enchères accessibles aux particuliers et aux magasins
  • Les sites Internet d’annonces

5.3 Besoin des clients et futurs clients

Le besoin du client est d’avoir accès à une large gamme d’objet d’art (qui seront stockés sur le lieu d’acquisition ou un pool permettant de réduire le temps de livraison), d’avoir de l’information sur les masques achetés, et d’avoir un temps de livraison réduit.

La différence avec ce qui s’est fait jusqu’à lors, est que ce projet peut être mis en place avec le professionnalisme d’une structure de type PME appliqué au domaine de l’artisanat.

5.4 Marketing et vente

La politique de prix favorise la définition de trois catégories de produits avec une moyenne de prix centrée autour des valeurs :

$ 50,00

$ 100,00

$ 150,00

5.5 Tendances futures

La qualité du site Internet et son cotés pratique devra permettre de se démarquer de la concurrence et d’explorer d’autres voies de services et de structures dans ce type de commerce.

5.6 Concurrents; nouveaux venus

Plusieurs sites Internet des catégories citées plus haut sont très actifs dans ce type d’activité. Le fait de se distinguer et de fournir une qualité de service différente de celle des autres permettra de créer une barrière à l’entrée de fait pour les nouveaux venus voulant se positionner sur le même segment de marché. Voici la liste de quelques sites Internet de la concurrence :

http://www.masque-africain.com/

http://www.masque-africain.net/

http://www.art-africain.com/

sur eBay.com:

http://shop.ebay.com/?_from=R40&_trksid=p3907.m38.l1311&_nkw=african+mask&_sacat=See-All-Categories

5.7 Avantages concurrentiels

Le principal avantage vis-à-vis de la concurrence, est la capacité de la coopérative de vente d’objet d’art africain à mettre en place et à exploiter un modèle économique offrant un fort potentiel pour générer du revenu, contribuer au développement des activités de ses associés et investisseurs et de fournir un niveau de qualité à la clientèle en ligne tout en se reconnaissant comme entreprise africaine empreinte d’une dynamique nouvelle.

VI. Éléments financiers

6.1 Structure de capital

Le capital de départ devra permettre de financer la création du site Internet, pour remboursement des premières acquisitions (chaque correspondant devra gérer un budget propre pour faire les achats et envoyer les pièces aux clients, les frais et une partie du bénéfice lui seront reversés)

L’estimation du capital du capital de départ est : USD $2000,00.

15 masques budgétés à une moyenne de : USD $ 100,00.

Création du site selon besoin de : USD $ 500,00.

6.2 Besoin de financement

Pour compléter la structure de capital, un emprunt est recommandé pour l’acquisition du matériel (appareil photo, fourniture d’expédition…), l’engagement de contrat avec les compagnies de distribution et autres frais à engager pour l’année de démarrage.

L’emprunt nécessaire est estimé à USD $5000,00

Ici il peut s’agir d’une marge de crédit associée au compte de l’entreprise.

6.3 Documents financiers

A définir : factures et contrats de départ et prévisionnels

6.4 Etats financiers prévisionnels

A définir : à partir du budget prévisionnel et selon la présentation américaine

6.5 Budget prévisionnel

Le budget prévisionnel reprend les quantités prévisionnelles mensuelles de vente (objectif de vente) associée aux marges par catégorie de prix :

Présentation tronquée

6.6 Mode de sortie des investisseurs

  • MISE EN BOURSE: Premier Appel Public à l’Épargne (PAPE) OU IPO en Anglais
  • TRANSMISSION : à une équipe de gestion différente devenant propriétaire de l’entreprise.
  • DISSOLUTION : cessation d’activité

 

VII. Risques

7.1 Registre des risques

Présentation tronquée

VIII. Conclusion et perspectives

Ce projet de coopérative de vente d’objet d’art africain relève d’une dynamique d’une Afrique qui veut jouer un rôle de poids dans le commerce mondial. Les initiatives venant d’acteurs ayant une histoire enrichie de plusieurs métissages avec des traditions et cultures différentes, nombreuses expériences professionnelles et de vie. Le modèle économique à mettre en place demande une vision à long terme sur les chances de succès d’une activité économique nouvelle. Le but ultime de ce projet est aussi de redistribuer du revenu aux investisseurs et aux associés. Il appartient à l’équipe de gestion de s’imprégner des caractéristiques de ce type d’activité afin de prendre des décisions qui permettront un développement de l’activité et pourquoi pas l’application de ce même modèle à d’autres secteurs d’activité.

Annexes

Sans objet.

 

Copyright © The Wisemen Council 2009, Tous droits réservés

1
Hello. How could we help you?
Salut. Comment pourrions nous vous aider?
Powered by